Comment choisir son dispositif d’assainissement ?

choisir son assainissement

Si vous venez d’acheter ou de faire construire une maison individuelle dans une zone non-urbaine, la question de la gestion et de l’assainissement des eaux usées viendra nécessairement à se poser. Mais il est difficile aujourd’hui de pouvoir choisir sereinement entre tous les dispositifs d’assainissement non-collectif existants sur le marché.

Qu’est-ce que l’assainissement de l’eau ?

L’assainissement de l’eau est une étape obligatoire lors de la construction ou de l’aménagement d’une maison. Cet assainissement permet tout d’abord de récolter les eaux usées qui proviennent à la fois des toilettes de la maison mais aussi de divers endroits comme les douches, les baignoires, les lavabos et éviers ou encore la machine à laver. Ces eaux seront ensuite débarrassées des polluants qui la composent (comme les matières organiques ou les polluants chimiques contenus dans les produits ménagers) avant d’être renvoyées dans la nappe phréatique.

Les différents dispositifs existants

Pendant de longues années, les dispositifs de récolte et d’assainissement des eaux usées reposaient en grande partie sur une fosse septique accompagnée de filtres divers. Aujourd’hui, il existe de nombreux dispositifs avec ou sans fosse septique.

La fosse septique permet de récolter l’ensemble des eaux usées de la maison. Afin de traiter ces eaux, il faut ensuite adjoindre un filtre. Celui-ci peut être un filtre compact ou un filtre à sable. On peut aussi placer un lit d’épandage qui permettra aux eaux d’être traitées grâce à la filtration physique du sol.

Mais il existe aussi des solutions sans aucun recours à la fosse septique. C’est le cas du massif (ou filtre planté) ou des toilettes sèches par exemple. Dans le premier cas, il s’agit de filtres qui assurent le traitement de l’eau usée et sur lesquels sont disposés des plantes. Le second est un cas de toilettes sans eau mais avec un seau de l’on remplit de sciure au fur et à mesure des utilisations afin de faire du compost. Ces deux dispositifs peuvent très bien se compléter. Enfin, certains optent aujourd’hui pour des mini-stations d’épuration qui sont installables directement dans le jardin.

Comment choisir le bon dispositif ?

Le choix de votre dispositif repose sur de nombreux critères comme le prix, la place dont vous disposez pour l’installation de votre dispositif, le niveau d’entretien ou encore la qualité de la terre qui compose votre terrain.

Si le critère le plus important est le prix, alors vous vous tournerez probablement vers les solutions écologiques et économiques sans fosse septique comme les toilettes sèches ou les massifs. En revanche, les mini-stations d’épuration sont très couteuses. En revanche, les dispositifs d’épandage demandent beaucoup de place pour être installés. Si vous possédez un petit terrain, préférez l’utilisation de mini-stations d’épuration ou de filtres compacts à la sortie de votre fosse septique.

Tous les systèmes demandent de l’entretien mais pas tous de la même envergure. Par exemple, les filtres compacts doivent être contrôlés tous les ans alors que dans le cas des massifs aucune vidange n’est nécessaire mais un entretien des plants s’impose surtout la première année. Enfin, si votre sol est particulièrement argileux veillez à éviter le lit d’épandage qui ne donnera pas de bons résultats à cause de la mauvaise filtration du sol.

Le choix du dispositif repose donc sur de très nombreux critères. Mais une chose est certaine : il existe tellement de dispositif, qu’au moins un dispositif d’assainissement répondra obligatoirement à vos attentes.

Découvrez nos prestations
Par |2018-07-03T17:40:20+00:008 juin 2018|Assainissement|